BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  kercoz le Ven 4 Juin - 9:56

the_oliver_2000 a écrit:
Pierre a écrit:Alors si tu penses plan, au sens de plan d'architecte où tout figure dans les moindres détails, évidemment il n'y a pas de plan. C'est même impossible qu'il y en ait, dans ce domaine. Mais si tu penses stratégie à long terme en vue d'une fin, - une conception et un fonctionnement néo-libéral du monde -, alors oui, bien sûr qu'il y a !
Peut être, je n'ai pas les connaissances historiques pour te contredire, j'en ai peur Embarassed
Mais bon, finalement ce sont des gens qui avaient une certaine vision du monde, ils ont tout fait pour l'imposer et ont en grande partie réussi. Bien aidé en cela par l'inertie des populations mal informées, ou désinformées et par une nomenklatura au pouvoir qui y trouvait son compte. Peut on le résumer comme cela ?

La stratégie de domination est intégrée ds l'individu . Elle se limite normalement a sa zone de subsistance . La société(socialisation) lui a permis d'évoluer vers des empires ........Pour eux universel comme pour nous Mars n'est pas acccessible en raison du temps de trajet....Notre capacité a réduire le temps et les distance grace a l 'énergie gratuite a offert brièvement cette ouverture vers une domination planétaire ....Mais c'est trop tard , la fenetre se referme meme s'il y aura des tentatives d'égémonie collé a ce modèle .

kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Roland le Ven 4 Juin - 10:07

the_oliver_2000 a écrit:Bien aidé en cela par l'inertie des populations mal informées, ou désinformées et par une nomenklatura au pouvoir qui y trouvait son compte. Peut on le résumer comme cela ?

Je pense que le sous-groupe qui "y trouvait son compte" est nettement plus large qu'une nomenklatura. Un peu comme dans les bulles, où un mécanisme qui arrange un peu tout le monde se boucle sur lui-même et finit par exploser.

En tout cas, l'aspect "conspiration" est en train de faire tache d'huile, j'en trouve partout en ce moment (sauf dans les médias de masse, évidemment) :
http://www.abcbourse.com/analyses/chronique-les_banques_francaises_ont_un_effet_de_levier_de_30_le_risque_de_faillite_est_permanent-428.aspx
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  hyperion le Ven 4 Juin - 10:31

ce charles fustige solidarité et égalité pourquoi pas, il associe fonctionnaire et politique, bon, mais ensuite il traite les latins de glandeurs: stop!

pour le fond, l'histoire des fond propre que le glandeurs latins de base ne serait pas capable de comprendre, peu d'importance car inacessible et enfonçage de portes ouvertes, ben il a peu d'importance.....
nous avons tjs notre compte en banque, notre petrolette etc....

hyperion

Messages : 261
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Roland le Ven 4 Juin - 10:45

hyperion a écrit:ce charles fustige solidarité et égalité pourquoi pas, il associe fonctionnaire et politique, bon, mais ensuite il traite les latins de glandeurs: stop!

pour le fond, l'histoire des fond propre que le glandeurs latins de base ne serait pas capable de comprendre, peu d'importance car inacessible et enfonçage de portes ouvertes, ben il a peu d'importance.....
nous avons tjs notre compte en banque, notre petrolette etc....

Je trouve en fait ce texte génial dans le style "justifions tout et n'importe quoi en racontant ce qui nous plaît". Sur un forum de boursicoteurs, il parvient à dire, je cite : "on a volé un gros paquet d'argent aux français pour le donner aux actionnaires des banques françaises qui auraient du normalement tout perdre". C'est quand même fantastique, non ?
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Pierre M. Boriliens le Ven 4 Juin - 11:05

Roland a écrit:
the_oliver_2000 a écrit:Bien aidé en cela par l'inertie des populations mal informées, ou désinformées et par une nomenklatura au pouvoir qui y trouvait son compte. Peut on le résumer comme cela ?

Je pense que le sous-groupe qui "y trouvait son compte" est nettement plus large qu'une nomenklatura. Un peu comme dans les bulles, où un mécanisme qui arrange un peu tout le monde se boucle sur lui-même et finit par exploser.
Ben oui, puisque l'idéologie des néo-libéraux c'est aussi que la richesse ruisselle en quelque sorte du haut vers le bas.

Evidemment, ça fonctionne, sauf qu'il n'y a que des miettes qui arrivent en bas. Mais au fur et à mesure qu'on s'élève le flot est un peu plus important. Le patron de PME est ravi d'être exonéré de charges pour un certain nombre de ses employés qui, eux, ne gagnent pas un kopeck de plus pour autant ! Plus haut, les patrons de grosses boîtes sont contents qu'on leur offre des stock options et des charaputes dorés... Et tout en haut, eh bien ça va encore beaucoup mieux et pour cause, c'est conçu pour !

Si on regarde tout ça de près, les hauts revenus explosent, ce qui est censé entretenir le ruissellement, tandis que les bas revenus stagnent ou à peu près. Voir l'étude de Camille Landais, encore accessible ici : http://www.inegalites.fr/spip.php?article705

Donc bien sûr on est de plus en plus content du néo-libéralisme de bas en haut. C'est probablement une des causes du succès de notre colérique vibrion. Bien entendu adoubé par ceux qui sont tout en haut, les très gros actionnaires des boîtes du cac40, qui en sont parfois également les patrons, mais pas toujours. Et c'est là-haut que ça se passe, la stratégie à long terme ! Ce qu'on nommait les 500 familles dans les années 1930, aujourd'hui remplacés tout simplement par leurs descendants ! Quand Seillières dit qu'il est de la septième génération des sidérurgistes lorrains (qui sont à l'origine du Comité des Forges avec Schneider, Le Creusot)... Pas étonnant qu'il soit patron du medef (le successeur du Comité des Forges) et aujourd'hui de l'équivalent européen ! Ça fait 7 générations que ça dure ! Pourquoi ça changerait ? Bien entendu, ils pensent à améliorer le système dans leur intérêt, ça va de soi, et ils ont les moyens qu'ils faut ! Et eux ne dépendent pas de ce qu'ils vont manger à midi ou pas, ni du loyer à payer, etc. : ils peuvent donc jouer à une échelle de temps très différente de celle du prolo ! Money is time, en réalité !

Pierre M. Boriliens

Messages : 929
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  the_oliver_2000 le Ven 4 Juin - 12:29

Pierre a écrit:Ça fait 7 générations que ça dure ! Pourquoi ça changerait ? Bien entendu, ils pensent à améliorer le système dans leur intérêt, ça va de soi, et ils ont les moyens qu'ils faut ! Et eux ne dépendent pas de ce qu'ils vont manger à midi ou pas, ni du loyer à payer, etc. : ils peuvent donc jouer à une échelle de temps très différente de celle du prolo ! Money is time, en réalité !
Mais quoi de surprenant dans tout cela finalement ?
Ceux qui ont ne veulent pas perdre ce qu'ils ont, et ceux qui n'ont pas veulent partager avec ceux qui ont. C'est quand même assez humain. Nul doute qu'il y a des exceptions, mais la majorité fonctionne ainsi.
Les seuls qui pourraient équilibrer cela de manière viable sont les politiques. Mais il faut reconnaître que ces derniers font de plus en plus partie de la classe de "ceux qui ont".

the_oliver_2000

Messages : 297
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Pierre M. Boriliens le Ven 4 Juin - 13:05

the_oliver_2000 a écrit:Ceux qui ont ne veulent pas perdre ce qu'ils ont, et ceux qui n'ont pas veulent partager avec ceux qui ont.
Le seul problème, c'est que les uns sont très nombreux et les autres une infime minorité. Il faut donc bien que l'infime minorité réfléchisse très sérieusement aux moyens de le rester, car quoi de plus facile pour la très grande majorité d'aller leur faire rendre gorge tout simplement ? Ça c'est vu, dans l'Histoire, et ça leur fait très peur ! Very Happy

Pierre M. Boriliens

Messages : 929
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Roland le Ven 4 Juin - 14:47

Pierre M. Boriliens a écrit:Ben oui, puisque l'idéologie des néo-libéraux c'est aussi que la richesse ruisselle en quelque sorte du haut vers le bas.

Evidemment, ça fonctionne, sauf qu'il n'y a que des miettes qui arrivent en bas. Mais au fur et à mesure qu'on s'élève le flot est un peu plus important.

C'est comparable au système colonial (à moins que ce ne soit l'inverse).

Donc bien sûr on est de plus en plus content du néo-libéralisme de bas en haut. C'est probablement une des causes du succès de notre colérique vibrion.

Là il y a un autre paramètre important... Les travailleurs sociaux que je connais étaient très énervés de voir de nombreux RMIstes, chômeurs et cas sociaux partir voter pour l'agité du Château. Il en reviennent évidemment maintenant, mais se sont laissés séduire par la beaufitude, qu'ils voyaient consacrée dans les plus hautes sphères. Même topo de l'autre côté de l'Atlantique avec GW Bush, qui n'a aucun rapport avec son successeur ! (lui-même parfait produit du système d'ailleurs, la classe en plus). J'y vois là un symptôme de l'intériorisation de la soumission (à force de se l'entendre dire on finit par croire qu'on est nul...), ce qui explique que ça dure et n'est pas contesté. Finalement, au bout de la logique on a un élément qui fait que des masses pauvres peuvent supporter des super-riches (ce n'est pas le seul) et permettre que la situation perdure pendant des générations... Cela modère l'idée d'un "plan" tel que tu le décris, à mon avis.

Voire, j'aurais tendance à aller carrément plus loin en estimant que les puissants peuvent carburer à l'intuition sans rien comprendre de tout ça, portés par "la vague"...
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Pierre M. Boriliens le Ven 4 Juin - 15:03

Mais la construction européenne, par exemple, se met en place, lentement mais sûrement. Et si on l'examine aujourd'hui, force est de constater qu'elle est conforme à la vision du monde déjà plus ou moins formalisée lors du colloque Lippmann en 1938 ! C'est un fait et ce n'est évidemment pas dû au hasard de gens qui surfent sur la vague sans rien y comprendre...

Je ne peux que te suggérer d'écouter ça : http://jaidulouperunepisode.org/006_Laval_toutes_les_interviews.htm

Pierre M. Boriliens

Messages : 929
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  kercoz le Ven 4 Juin - 15:42

Pierre M. Boriliens a écrit:Mais la construction européenne, par exemple, se met en place, lentement mais sûrement. Et si on l'examine aujourd'hui, force est de constater qu'elle est conforme à la vision du monde déjà plus ou moins formalisée lors du colloque Lippmann en 1938 ! C'est un fait et ce n'est évidemment pas dû au hasard de gens qui surfent sur la vague sans rien y comprendre...

La "mise en place de cette construction" d'abord européenne puis mondiale, n'est pas forcément "voulue". Chaque centralisation d'un élément économique ou autre du système qui apparait vertueux au premier abord .va induire des inconvénients et defectuosités qui n pourront etre résolus que par un centralisme suplémentaire ........
C'est structurel au système ....Pour trier des pierres ds une graviere , ils font vibrer les tapis de transport. Les vibrations ont monter les gros galets en surface ...;Pour la meme raison ,qd on travail un sol , les pierres montent en surface .....C'est inéluctable ......;Qd on remue un système de gestion des économies humaines , il se centralise et , pour ce faire ," élague"les fonctions marginales qui gène cette opération.
On peut avoir l'impression de préméditation puisque ce centralisme va générer des gains de productivités accrus pour certains , mais ce n'est que de l'opportunisme.

kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Roland le Ven 4 Juin - 15:49

Pierre M. Boriliens a écrit:Mais la construction européenne, par exemple, se met en place, lentement mais sûrement. Et si on l'examine aujourd'hui, force est de constater qu'elle est conforme à la vision du monde déjà plus ou moins formalisée lors du colloque Lippmann en 1938 ! C'est un fait et ce n'est évidemment pas dû au hasard de gens qui surfent sur la vague sans rien y comprendre...

Je ne peux que te suggérer d'écouter ça : http://jaidulouperunepisode.org/006_Laval_toutes_les_interviews.htm

Je vais le faire, pour l'instant j'ai juste parcouru... Je ne doute pas qu'il y ait eu théorisation dans tous les sens, et C. Laval le fait aussi, ce que je dis c'est que c'est insuffisant pour parler d'un plan général mis en oeuvre sur le long terme. Petit exemple rapide (pas trop le temps là !), je cite la partie 3, page 2-3 : "Dans la réalité, c'est un petit peu plus compliqué bien sûr puisqu'il a fallu faire des compromis et des compromis par exemple avec des positions françaises qui étaient des politiques qui étaient celle des politiques intégrées : c'était par exemple la politique agricole commune, c'était des choses de ce genre qui n'était pas foncièrement ordo-libérale. Donc si vous voulez l'Europe est en effet un grand compromis". Qu'est-ce que c'est que ce plan de main-mise globale qui fait de tels compromis ? Assez paradoxalement, des gens comme A. Pochon cherchent à nous sortir de l'agroindustrie chimique justement au nom de la distorsion de concurrence de la politique agricole ! C'est-à-dire que tu me dis que les paysans bio du Cedapa sont des ordo-libéraux ?? A ce titre on en est tous... Razz

Historique du Cedapa :
http://www.cedapa.com/histoire.htm
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Roland le Ven 4 Juin - 17:39

Pierre M. Boriliens a écrit:Je ne peux que te suggérer d'écouter ça : http://jaidulouperunepisode.org/006_Laval_toutes_les_interviews.htm

Je n'ai pas écouté, j'ai lu (ça va deux ou trois fois plus vite). J'y trouve beaucoup à redire, mais c'est très nourrissant. Je ne pense pas le lire comme toi, on aura l'occasion d'en reparler (pour l'instant, 26°C à l'ombre, il est temps de faire chauffer le barbecue, d'attraper des cerises, des fraises, des framboises et de jouer avec le chat... Attraper le chat aussi, d'abord).

Edit : manquait un mot.
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOSSA NOVA et thèse du plateau.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum