Le libéralisme, accélérateur de crise...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  alter egaux le Mar 1 Juin - 10:07

La forme actuelle du capitalisme, dû aux technologies de l'information, de l'informatique (bancaire et commercial), au secteur aérien, au transport maritime (conteneur) pousse à l'extrême la logique des délocalisation de l'industrie et de l'agriculture.
Cependant, les sources de croissance des pays industrialisés se sont taries, alors que le choix stratégique était de miser sur les services, soit disant un bassin d'emploi sans fond.
Pourquoi ? Mise à part les pistes de croissance chimérique (immobilier, bourse, crédit, ...), il y a une idée fondamentale qui montre pourquoi l'occident est "à l'ouest".
La réponse vient par le biais de la chronique de Bernard Maris, en se référant à un des père fondateur du libéralisme économique : Adam Smith.
Smith dit ceci : « lorsque j’embauche un ouvrier, je m’enrichis, lorsque j’embauche un domestique, je m’appauvris » …
En effet, nos néolibéraux ont oublié un point fondamental de l'économie de marché : miser sur les services, c'est s'appauvrir.
Aussi, Bernard Maris poursuit, implacable :
La tendance est depuis longtemps à la quasi disparition des emplois dans l’agriculture, à la baisse des emplois industriels, et à l’explosion des emplois dans les services. L’une des manières utilisées pour combattre la baisse de l’emploi est de favoriser les emplois à la personne. Les emplois à la personne relèvent-ils du travail productif (comme les ouvriers) ou improductifs (comme les domestiques) ? Si l’on suit la théorie du père du libéralisme, Adam Smith donc, ce n’est pas en substituant du travail domestique à du travail industriel qu’on enrichit la nation. Or toute la politique de l’impôt en France menée depuis quelques années, et particulièrement celle de l’impôt sur le revenu, est destinée à créer des emplois en favorisant les services à la personne.
D’où la chute de l’impôt sur le revenu
D’où la chute de l’impôt sur le revenu, le seul impôt progressif. Il représente 6.5% des impôt en France aujourd’hui, il représentait 9% en 1990. Parmi les 36 millions de foyers fiscaux, seulement 45% payent l’impôt sur le revenu qui représente 54.5 milliards. Avec le système des niches fiscales, l’Etat perd 38 milliards d’euros. D’après Gilles Carrez, rapporteur UMP du budget, « plus un contribuable à des revenus élevés, moins il paye d’impôt en proportion ». Mais surtout la question essentielle à poser est la suivante : en admettant que cette politique de l’offre serve à créer de l’emploi, quel type d’emploi crée-t-elle ? Malgré toutes les bonnes intentions de la défiscalisation pour la création d’emploi, création d’emploi ne veut pas dire création de richesse. C’est tout le paradoxe de l’ouvrier et du domestique cher à Adam Smith.
Certes, l'eldorado du capitalisme est la Chine (sic), mais comment avons nous été si naïf pour laisser faire le cheval de Troie que constitue les petits soldats du libéralisme, et qui malgré les crises, continuent à piloter nos économies...
avatar
alter egaux

Messages : 609
Date d'inscription : 30/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://transition.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  kercoz le Mar 1 Juin - 12:21

Bonne analyse ....ce B. Maris.

kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  the_oliver_2000 le Mar 1 Juin - 12:23

Bien sûr, ça fait un moment que je pense cela. Tout miser sur le service n'a pas de sens.
Un emploi de service ne peut exister que s'il existe des emplois "productifs". Une société de service n'a pas de sens. Imaginons un pays avec uniquement des banques, des sociétés de conseil, des restaurants, des hôtels, des parcs d'attraction, ok... mais qui va utiliser tous ces services ?

the_oliver_2000

Messages : 297
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  kercoz le Mar 1 Juin - 12:34

the_oliver_2000 a écrit:Bien sûr, ça fait un moment que je pense cela. Tout miser sur le service n'a pas de sens.
Un emploi de service ne peut exister que s'il existe des emplois "productifs". Une société de service n'a pas de sens. Imaginons un pays avec uniquement des banques, des sociétés de conseil, des restaurants, des hôtels, des parcs d'attraction, ok... mais qui va utiliser tous ces services ?
Normalement les emplois de service sont créés pour permettre a l'individu de bosser à 100% de son temps sur une production d'essentiel .....le truc a somme nulle quoi (je caricature volontairement). Mais il n'est pas possible de faire du service pour qqun qui bosse ds un service (theorique) et que plus ou pas assez de gens produisent de l'essentiel .
Ramener l'individu a produire une part de ses besoins essentiel c'est le ramener a la lucidité , au "réel" .

kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  Roland le Mer 2 Juin - 9:43

the_oliver_2000 a écrit:Imaginons un pays avec uniquement des banques, des sociétés de conseil, des restaurants, des hôtels, des parcs d'attraction, ok...

La Suisse !! Razz

mais qui va utiliser tous ces services ?

Des riches !

Dans l'économie mondialisée, ça marche : les ouvriers sont en Chine, les services près des riches, l'économie financière fonctionnant comme un mécanisme d'asservissement colonial.
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  the_oliver_2000 le Mer 2 Juin - 9:54

Roland a écrit:Dans l'économie mondialisée, ça marche : les ouvriers sont en Chine, les services près des riches, l'économie financière fonctionnant comme un mécanisme d'asservissement colonial.
Oui oui, ça marche avec une énergie bon marché. On le vit en ce moment.
Moins d'accord sur l'asservissement colonial. La Chine me semble fort indépendante non ?

the_oliver_2000

Messages : 297
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  hyperion le Dim 6 Juin - 19:02

l'énergie doit en effet etre bon marché: de nouveau le commerce mondial repart à la hausse
Durant les trois premiers mois de 2010, la valeur du commerce mondial des marchandises a augmenté d’environ 25% par rapport à la même période en 2009, selon des chiffres de l’OMC publiés le 2 juin 2010. Les exportations mondiales ont enregistré une hausse de 27%, légèrement supérieure à celle des importations, qui a été de 24%. Il s’agit de comparaisons trimestrielles en glissement annuel.
regardez le graphique 2, il ya une forte accélération au mois de mars
http://www.wto.org/french/news_f/pres10_f/pr604_f.htm
bien sur, ces échanges sont surtout le fait des emergents et de l'asie

hyperion

Messages : 261
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  nemo111 le Dim 6 Juin - 21:25

Y aura d'autres hoquet comme cela. Pour le moment ils ne sont pas "convaincus" que la dépression est là pour de bon.
Toujours risqué de faire un pronostic mais à mon avis ils déchanteront d'ici peu (en quelques années).

nemo111

Messages : 679
Date d'inscription : 21/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  Roland le Dim 6 Juin - 21:37

hyperion a écrit:
http://www.wto.org/french/news_f/pres10_f/pr604_f.htm
bien sur, ces échanges sont surtout le fait des emergents et de l'asie

Citations, d'abord le titre :
"Augmentation d’environ 25% de la valeur du commerce pour le premier trimestre 2010"
et deux lignes plus bas :
"Par rapport au dernier trimestre de 2009 (glissement trimestriel), les chiffres indiquent une légère baisse"

Franchement...
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  Roland le Dim 6 Juin - 21:38

nemo111 a écrit:Y aura d'autres hoquet comme cela. Pour le moment ils ne sont pas "convaincus" que la dépression est là pour de bon.
Toujours risqué de faire un pronostic mais à mon avis ils déchanteront d'ici peu (en quelques années).

Pour l'instant ça cause d'une crise en "W", soit un "double dip", on en serait au milieu. Mais on entend de plus en plus parler de crise en "L"...
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  the_oliver_2000 le Lun 7 Juin - 7:28

L'ampleur et la durée de la reprise dépendra en grande partie du prix du baril, peu en doute ici je pense.
Mais il est bien dur à déterminer, il suit apparemment les fluctuations du Dow Jones, sans grand rapport avec les tensions du marché liées à l'offre et la demande.

the_oliver_2000

Messages : 297
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  hyperion le Mar 8 Juin - 6:26

le lien vers l'organisation mondiale du commerce, c'est surtout pour montrer que l'on repart sur les même bases de libre échange.apparemment aucune tendance à la relocalisation.
pourtant comme l'on dit sur un autre fil, bq sont au courant.
quant à la nature de la "reprise" sur le même schéma, elle est sans doute bq plus vigoureuse que la vision des européens. l'augmentation des salaires en chine en est un exemple, il n'ya aps eu ici d'augmentation de salaires lors de la chute des prix de l'immo.

hyperion

Messages : 261
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  Roland le Mar 8 Juin - 8:17

hyperion a écrit:le lien vers l'organisation mondiale du commerce, c'est surtout pour montrer que l'on repart sur les même bases de libre échange.apparemment aucune tendance à la relocalisation.
pourtant comme l'on dit sur un autre fil, bq sont au courant.

Ah d'accord, c'est vrai que la plupart des acteurs économiques survivants persistent et cherchent du "business as usual", mais se basant sur des chiffres joyeusement bidonnés !

quant à la nature de la "reprise" sur le même schéma, elle est sans doute bq plus vigoureuse que la vision des européens. l'augmentation des salaires en chine en est un exemple, il n'ya aps eu ici d'augmentation de salaires lors de la chute des prix de l'immo.

Chiffres bidonnés, encore une fois : la Chine a peut-être eu 12% de croissance en 2009, elle avait 10 ou 11% d'inflation dans le même temps... Ils ont une belle bulle immobilière là-bas, qui est en train de faire pfuuit. Ca finira pour eux pareil qu'ailleurs dans le monde.
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le libéralisme, accélérateur de crise...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum