HUMOUR divers (Meme avariés)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  kercoz le Mer 16 Juin - 8:00


kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  the_oliver_2000 le Mer 16 Juin - 12:22

Mouais, c'est en effet bien avarié.
Où est l'humour là dedans ? Tout simplement de la provoc pour vendre plus de place de son spectacle.

the_oliver_2000

Messages : 297
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Ven 2 Juil - 0:10

Jérôme K., la vraie histoire.

- Bon, les gars, on déconne, on déconne, mais on s'éloigne des vrais problèmes. Qui veut un calva ? J'ai du 80 ans d'âge que je fais venir directement de la ferme. Une rareté.
- Qui a pris les cigares ? Jean-Eudes, faites pas le rat, renvoyez les havanes par ici.
- Messieurs ! Quand vous aurez fini de vous torcher, on en reviendra au sujet du jour. Où est Roger ?
- Aux toilettes, monsieur le président, il a du mal à digérer la purée de céleri.
- Bon, puisque notre directeur financier est malade, je vais moi-même rentrer dans le sujet. Peuf... Peuf... (il allume un cigare). Messieurs, comme je le disais, l'heure est grave. Merci pour le calva, Pierre-Henri. Les calculs faits par ma stagiaire cette nuit montrent que nous avons perdu entre 5 et 9 milliards par la faute de ces gros ploucs d'amerloques.
- Font chier, ces yankees. On ne peut plus faire confiance à personne !
- Silence, Charles-Edouard ! Il est trop tard pour nous lancer dans une analyse de risques approfondie. La question du jour est : qui va porter le chapeau ?

Silence général. Tout le monde se regarde bizarrement.

- Non, ne vous inquiétez pas, on n'en est pas encore à foutre des cadres dirigeants à la porte. Le plan social, on le fera sur les guichetiers, faut pas déconner. Non, mais sérieusement, faut trouver un clampin à faire dégager rapido. De préférence, un qu'aucun d'entre nous ne connaît, histoire de dire qu'on n'était pas au courant.
- Oui, monsieur le président, mais qui ?
- Je sais pas moi, je suis pas là pour tout faire, non plus. Y'a personne que vous voulez virer ? Un trou de balle, un minus, mais avec une bonne gueuIe de psychopathe, qu'on pourrait montrer à la télé en disant "tout est de sa faute" ?
- Oui, comme les anciens hébreux chargeaient un bouc de leurs péchés avant de l'envoyer dans le désert...
- Charles-Hubert, vous nous les pétez menu avec vos histoires de cureton. C'est pas parce que vous avez passé 15 ans chez les jésuites qu'il faut la ramener à chaque comité directeur. La dernière fois, c'était Saint-Paul à Damas pour illustrer le moment où Bernanke a compris qu'il était dans la merde, et la prochaine fois, vous nous faites quoi ? Sodome et Gomorrhe ? Le Déluge ? Allez, on y va, on me donne un nom.
- Mais, président, on ne les connaît pas, les noms des collaborateurs. On leur parle à peine, et encore, seulement pour les engueuIer.
- Bon, OK, je vois, c'est encore moi qui vais tout faire. Pierre-Matthieu, passez-moi votre portable. Le trombi de la boîte, il est où ?
- Ici, monsieur le président.
- Putain, ces tronches de tarés qu'ils ont ! Eh, aux RH, vous avez jamais pensé à donner des consignes, genre "éviter d'embaucher des demeurés" ? Bon, on va pas s'en sortir, je clique au hasard... Tiens, celui-là, Bernard Hurningh, vous en dites quoi ?
- Il est conseiller clientèle à Dôle, monsieur, personne ne croira jamais qu'on a perdu 5 milliards à cause de lui.
- Même en magouiIIant avec la Suisse ?
- C'est plus ce que c'était, monsieur, la Suisse. Le secret bancaire n'est même plus garanti, ils seraient foutus de nous prouver qu'on raconte des craques.
- Mouais, va falloir taper dans le lourd. Celui-là, Marc Brice, à votre avis ?
- Directeur financier d'une sous-filiale de spécialisée dans le prêt agricole, monsieur. C'est la bourse qui craque, pas le marché du purin.
- Faites le malin, Jean-Edourad, foutez-vous de ma gueuIe. Bon, celui-là, il a une vraie tronche de vainqueur. C'est mon dernier mot, vous vous sortez les doigts du cul et vous me le mouillez à mort. Jean-Guy, en tant qu'ancien membre du cabinet de l'Elysée sous Mitterrand, les barbouzeries, ça vous connaît, non ?
- Oui, on peut magouiller un peu le système informatique, histoire de faire croire qu'il nous a truandés. Faites voir le nom ?
- K..., Jérôme K... Encore un de ces petits merdeux qui croient qu'ils dominent le monde parce qu'ils passent des ordres de bourse toute la journée sur leur écran. On dirait des hamsters sous acides, ces branleurs. Allez, celui-là paiera pour les autres.
- Mais, monsieur, 5 milliards sur le dos de ce trou de balle, personne n'y croira jamais !
- Je vous signale, mon petit Charles-Edouard, 80% des français se sont déplacés il y a un peu plus de six mois pour départager une dinde hystérique, et un velléitaire complexé par sa taille, alors vous savez, le sens critique de ces glandus... Bon, on y va. Plan média, bidonnage informatique, communiqué de presse, plan social en backup, je veux tout ça sur mon bureau demain matin. Et vous me supprimerez le coupon de cette année, ça fera les pieds à ces connards d'actionnaires. Quelqu'un reveut du champ', on va se saouler la gueuIe pour fêter ça ?


Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Pierre M. Boriliens le Ven 2 Juil - 0:33

Laughing

Le pire, c'est que ça ne doit pas être si loin que ça de la réalité...

Pierre M. Boriliens

Messages : 929
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Ven 2 Juil - 0:57

Pierre M. Boriliens a écrit: Laughing Le pire, c'est que ça ne doit pas être si loin que ça de la réalité...

Moi j'y crois beaucoup a cette version.....sinon dans un autre registre ce petit courrier me parait très bien aussi:

Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir considérer la présente missive comme lettre de
démission officielle.
Je me suis vraiment emmerdé à bosser dans cette boite et c'est surtout de
votre faute. Vous êtes le pire chef de service que j'ai eu le malheur de
connaître.

Vos talents personnels sont virtuellement inexistants, vous êtes incapable
de susciter la moindre étincelle de loyauté de la part de vos
collaborateurs, vous avez moins de charisme qu'une moquette et je suis
certain que le membre moyen de n'importe quel Boys Band est doté d'un
meilleur sens des affaires que vous. En plus, vous donnez vraiment
l'impression d'être le rejeton d'un mariage consanguin.

Je n'ai jamais aimé travailler ici. Mon salaire a toujours été nul et si je
suis resté si longtemps, c'est parce que je me suis servi du téléphone et
de la machine à timbrer du service courrier pour monter ma propre petite
affaire au noir de vente par correspondance. Sans compter que mon
beau-frère m'emprunte la voiture de fonction tous les week-ends pour faire
le taxi et arrondir ses fins de mois. Ah, et puis j'oubliais le très
profitable petit « business » de vente de fournitures de bureau qui me
permettait d'installer un stand sur les kermesses et brocantes de la
région.

On m'a proposé du travail chez l'un de vos concurrents directs.
En fait, on me l'a proposé depuis plus d'un mois mais j'ai eu besoin de
cette période pour finir de photocopier toutes vos archives clientèle
confidentielles ainsi que tous vos bilans.
N'espérez pas me traîner en justice sous le prétexte fallacieux d'une
quelconque opération d'espionnage industriel. Je vous signale que j'ai en
ma possession, conservés dans un endroit sûr, tous les négatifs des photos
prises à la dernière fête du bureau. Si vous souhaitez ne pas mettre votre
mariage en péril, je vous suggère de vous tenir à carreau.

Quant aux négociations concernant mon préavis, je vous laisse seul juge.
Vous pouvez me libérer dès aujourd'hui (avec le solde de mes congés et une
généreuse prime de départ) et vous n'entendrez plus parler de moi
D'un autre côté, il est fort possible que vous vouliez suivre la procédure
et m'obliger à rester le temps du préavis stipulé dans mon contrat. Dans ce
cas, il est fort possible qu'au cours de cette période je sois pris de
violentes crises du syndrome de Tourette et que je sois alors incapable de
me retenir de cracher partout, d'injurier les clients, voire d'interrompre
les rendez-vous avec de futurs partenaires financiers.

A vous de voir.

Cordialement.
PS : Tu pues

Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Ven 2 Juil - 2:01

Bonjour monsieur le banquier.
- Bonjour monsieur le client, et bienvenue dans votre agence du "Crédit Immobilier Pour Tous". Qu'est-ce qu'il lui faudrait?
- Une demi-baguette et deux croissants au beurre. Non, je rigole, je voudrais un crédit immobilier, en effet, j'ai entendu dire que les taux n'ont jamais été aussi bas et que c'est le moment idéal.
- Mais vous avez tout à fait raison! Parlez-moi donc un peu de votre projet.
- Eh bien, comme j'en ai marre de jeter mon argent par la fenêtre en loyers, je souhaite acheter un appartement à Paris, dans un quartier calme avec des espaces verts et des écoles. J'ai repéré ce bien qui paraît intéressant, à 5000 € du m². C'est un peu cher, mais c'est ce qu'il faut pour ne pas être entouré de squatts et d'ateliers clandestins. La qualité n'a pas de prix.
- Exactement. Et vous gagnez combien par mois?
- Je gagne gnagna euros par mois.
- Alors attendez... je lance le logiciel... donc vous me dites gnagna euros... Ah, mais dites donc, vous avez de la chance, vous êtes un peu limite, mais je puis vous proposer un crédit qui ne couvre que 32,97% de votre revenu mensuel, soit moins que la limite légale. C'est pas merveilleux?
- Ah, quel soulagement, j'avais peur d'être trop court.
- Mais non, ça rentre. Vous bénéficierez d'un taux unique de 3,25% TEG sur trente ans.
- TRENTE ANS ?
- C'est vrai que dit comme ça, ça paraît un peu long, mais vous savez ce qu'on dit, plus on vieillit, plus les années passent vite! En fait, ça ne vous paraîtra que vingt ou vingt-cinq ans, puisque quand vous aurez fini de payer, vous serez vieux.
- Ah, bien sûr, vu sous cet angle. Et c'est un taux fixe bien sûr.
- Vous plaisantez voyons! A ce prix là, c'est bien sûr un taux variable, je pensais que c'était bien clair entre nous.
- Aïe aïe, mais si les taux montent ?
- Les taux ne monteront pas. C'est Trichet qui l'a dit.
- Oui, ben Trichet, dans trente ans, il sera mort.
- Mais non voyons, les taux ne peuvent pas monter, c'est impossible. D'ailleurs, même si ça montait, le taux est capé. Vous voyez, vous ne risquez rien!
- Capé ? C'est à dire ?
- C'est à dire que le taux de votre emprunt ne peut pas gagner plus de 2%, vous voyez, ça ne risque rien.
- 2% ? Ah oui, c'est vrai que ça ne risque rien. C'est quoi 2% de plus à payer par mois ?
- ...
- N'est-ce pas, c'est pas grand chose, 2% de plus ?
- Oh non, c'est pas énorme. Et maintenant parlons un peu de l'assurance, car vous n'êtes pas sans savoir que nous offrons aussi...
- Eh mais... minute papillon, c'est pas du tout ça ! Je viens de calculer, si le taux monte de 2%, en fait le montant des intérêts dûs chaque mois va augmenter de... 60% !
- Mais non voyons, mais non. La partie "intérêts" n'est qu'une partie des traites, l'autre partie c'est de la capitalisation! De l'argent que vous mettez de côté au lieu de payer un loyer, ça vaut le coup.
- Mais en début de prêt, la partie intérêts représente quelle fraction de la traite totale ?
- Eh bien c'est difficile à calculer...
- Je vois votre feuille excel dans vos raybanes. Grosso-modo, ça fait dans les deux tiers non ?
- Ben... Environ.
- Donc si jamais les taux montent, mes mensualités vont augmenter de 40% ! Comment je vais faire pour nourrir mes gosses ?
- Allons, allons, ce n'est pas si simple que ça. Et puis les taux ne peuvent pas monter, je vous l'ai déjà dit.
- Si vous êtes si sûr que les taux ne vont pas monter, pourquoi votre banque me propose-t-elle un taux variable au lieu d'un taux fixe ? C'est pas votre intérêt !
- Nous le faisons par philantropie, nous voulons le bien de nos clients.
- Admettons.
- Et puis de toute façon, vous êtes gagnant car si les taux montent...
- Vous aviez dit qu'ils ne monteraient pas !
- C'est une hypothèse, c'est comme si je disais "si demain le soleil ne se lève pas". Si jamais les taux montent, vous savez pour quelle raison ce serait ? Hein ? Hein ? Mais oui, ce serait pour juguler l'INFLATION ! Et si jamais l'inflation réapparaissait, ce serait tout bon pour vous, car alors votre taux d'intérêt deviendrait pet de lapin à côté de l'inflation !
- A supposer que mon revenu suive.
- Mais les revenus suivront, vous savez, les salaires sont quasiment indexés sur l'inflation. Quasiment.
- Ben, moi, j'ai pas eu d'augmentation depuis trois ans. Il paraît qu'un polonais fait mon travail pour quatre fois moins cher, à partir de là, c'est difficile de négocier avec son patron.
- Bien sûr, il y a toujours des cas particuliers. Mais on s'éloigne du sujet. Donc, l'inflation arrive sur son cheval blanc...
- Eh, je réflechis encore à une chose... Si les taux montent, plus personne ne pourra emprunter des sommes délirantes pour se loger. Donc mon appartement, je ne pourrais pas le revendre au même prix, loin de là !
- Ah ah ah ! Naïf que vous êtes ! Mais ne savez-vous donc pas que quand les taux montent, les prix font du sur-place ? L'immobilier, ça ne peut pas baisser.
- Mais quand les taux baissent, les prix montent.
- Exact.
- Et si les taux montent, les prix ne baissent pas.
- Exact.
- Il y a un truc que je ne pige pas...
- Je vous le garantis, monsieur, bien sûr que vous allez revendre votre superbe demeure avec une jolie plus-value, probablement à un anglais. Vous avez entendu parler des anglais ?
- Les gens qui vivent en Angleterre ?
- Non, les gens qui vivent en France. Dans vingt ans, toute la population britannique aura émigré en France, à part quelques hooligans buveurs de bière. D'où la hausse ! La FNAIM est formelle, et c'est confirmé par TF1 !
- Ah bon ? Si vous le dites... Vous allez croire que j'abuse...
- Mais non, je vous en prie, dites, dites...
- Est-ce que je pourrais vous faire une piqûre de penthotal ?
- Mais volontiers, tenez, voici mon bras... Aïe...
- Désolé. Bien, maintenant, j'aimerais savoir ce que vous pensez réellement du marché immobilier.
- Eh bien, je pense sincèrement que le marché est encore plein d'opportunités.
- Sincèrement ?
- Sincèrement. Il y a encore une grande quantité de pigeons à plumer, d'ailleurs vous en êtes l'illustration criante. Je sais bien que ça ne va pas durer, mais tant qu'il se présente des moutons pour se faire tondre, pourquoi ranger la tondeuse ?
- C'est bien ce que je pensais, vous cherchez à me ruiner.
- Allons, pas d'acrimonie, je ne fais que mon métier. Vous savez, les banques sont là pour gagner de l'argent. Et l'argent, ça ne pousse pas sur les arbres, si vous en voulez, il faut le prendre à d'autres. C'est ce qu'on nous apprend à la formation... car j'ai eu une formation hein, je ne me suis pas lancé comme ça dans la banque à ma sortie de la fac de psycho, j'ai eu un mois de stage intensif - ce qu'on nous apprend donc, c'est qu'il y a deux variétés de gogos immobiliers : il y a d'une part ceux qui ne savent pas compter, et d'autre part ceux qui se doutent de quelque chose mais qui sont trop faibles d'esprit pour résister aux pressions de bobonne, des parents ou des collègues. Dans les deux cas, ce sont des cibles faciles, un peu de baratin à la mode et zou...
- Mais êtes conseiller financier, vous êtes là pour me conseiller.
- Oui, je sais, c'est ce qu'il y a marqué sur ma porte, mais je préfère me définir comme "commercial en produits financiers",
c'est une expression plus conforme à ce que je fais réellement pour gagner ma vie.
- Commercial ?
- Eh bien oui, je touche une commission pour chaque crédit fourgué. Non mais vous croyez quoi ? Tenez, regardez, le barème est là, par exemple si je vous fourgue un variable à trente ans, voilà mon pourcentage. A première vue c'est pas terrible, mais multipliez par le montant du prêt...
- Vous gagnez bien votre vie.
- Oui, ces derniers temps ça allait bien. Bon, c'est vrai que les volumes se tassent un peu, toutes les bonnes choses ont une fin, mais vu ce que je me suis goinfré ces trois dernières années... Et puis, il y a encore pas mal de gens qui ne savent pas que le krach a commencé.
- Le QUOI a QUOI ?
- Vous ne lisez pas la presse ? Les taux montent, les prix des beaux quartiers s'effondrent, on n'a jamais autant construit d'habitations depuis la guerre alors que la population stagne, et je ne vous parle pas des robiens qui vont déferler sur le marché dans six mois. Il faut vous faire un dessin ? Tenez, c'est écrit dans la Tribune, là, là, là...
- Urgkx ! Mais alors, c'est plus le temps vendre que d'acheter.
- Oui, ben ça, c'est pas la peine d'avoir fait Normale Sup et l'ENA pour le comprendre. C'est une des quatre règles fondamentales pour s'enrichir qu'on nous a apprises à la formation : pour prospérer dans un commerce, il faut acheter bas et vendre haut. C'est un peu bêta dit comme ça, mais mine de rien, pas mal de gens parviennent à l'oublier. Ah ben si vous faites l'inverse, vous paumez, c'est sûr.
- Et pour mon information, c'était quoi les trois autres règles ?
- Ne faire des affaires qu'avec des gens qui ont le couteau sous la gorge, ne jamais croire ce que disent les gens qui n'ont pas le même intérêt que vous, ne jamais s'endetter.
- Et ça marche ?
- En ce qui me concerne, on peut croire que oui. Je vais vous raconter une histoire : il y avait un petit vieux qui avait économisé toute sa vie pour acheter un appartement cossu à Paris. Prévoyant sa succession, il a tenté de vendre, mais on était en 91, et comme il demandait avec obstination le même prix qu'en haut de bulle, personne ne lui a acheté. Ils sont têtus les vieux vous savez. Finalement, il est mort dans son bien, ses héritiers ont dû vendre pour payer la succession, et comme ça urgeait, ils ont vendu en 95, à votre serviteur et à un prix cassé, car ils étaient pressés par le fisc. A l'époque, j'avais pris un crédit sur dix ans, vous vous rendez compte ? Hein que ça fait rêver ?
- Et vous n'êtes pas inquiet ?
- Non, puisque j'ai vendu il y a six mois. Aujourd'hui je suis locataire. D'ailleurs je vais redéménager, j'ai trouvé à me loger dans plus grand pour moins cher, les loyers baissent pas mal.
- Donc, les rendements locatifs baissent aussi !
- Mais non voyons, les rendements locatifs ne peuvent qu'augmenter. C'est à cause des anglais. Vous savez quels sont les prix à Londres ?
- Houlà, le penthotal s'est évaporé. Bon, eh bien merci pour cet entretien instructif.
- Mais je vous en prie. Alors, on se revoit pour la signature ?
- Ben... Je crois que je vais attendre six ou douze mois. Mais merci quand même !
- Vous avez tort, des taux comme ça, on n'en reverra pas de sitôt... Monsieur, monsieur ! Les anglais ont débarqué ! Euh...


Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  alter egaux le Lun 12 Juil - 19:38

La conspiration du 11 septembre prévue dès 1996 dans le film "The Long Kiss Goodnight" (avec Geena Davis et Samuel L Jackson) :
http://www.youtube.com/watch?v=-ixYnU_4tic

Trop drole (enfin si je peux me permettre...).
avatar
alter egaux

Messages : 609
Date d'inscription : 30/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://transition.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  nemo111 le Lun 12 Juil - 21:33

en effet la réalité plus forte que la fiction Laughing .

nemo111

Messages : 679
Date d'inscription : 21/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Lun 19 Juil - 23:53

Où courent-ils ?
Excusez-moi, je suis un peu essoufflé ! Je viens de traverser une ville où tout le monde courait...Je ne peux pas vous dire laquelle...je l'ai traversée en courant. Lorsque j'y suis entré, je marchais normalement, mais quand j'ai vu que tout le monde courait...je me suis mis à courir comme tout le monde sans raison !
A un moment je courais au coude à coude avec un monsieur...Je lui dis : "Dites-moi...pourquoi tous ces gens-là courent-ils comme des fous ?", Il me dit : "Parce qu'ils le sont !", Il me dit : "Vous êtes dans une ville de fous ici...vous n'êtes pas au courant.", Je lui dis :"Si, Si, des bruits ont couru !", Il me dit : "Ils courent toujours !", Je lui dis :"Qu'est-ce qui fait courir tous ces fous ?", Il me dit : "Tout ! tout ! Il y en a qui courent au plus pressé. D'autres qui courent après les honneurs...Celui-ci court pour la gloire...Celui-là court à sa perte !", Je lui dis : "Mais pourquoi courent-ils si vite ?", Il me dit : " Pour gagner du temps ! Comme le temps, c'est de l'argent, plus ils courent vite, plus ils en gagnent !", Je lui dis : "Mais où courent-ils ?", Il me dit : "A la banque ! Le temps de déposer l'argent qu'ils ont gagné sur un compte courant...et ils repartent toujours courant, en gagner d'autre !"
Je lui dis : "Et le reste du temps ?", Il me dit : "Ils courent faire leurs courses...au marché !", Je lui dis : "Pourquoi font-ils leurs courses en courant.", Il me dit : "Je vous l'ai dit... parce qu'ils sont fous !", Je lui dis : "Ils pourraient tout aussi bien faire leur marché en marchant...tout en restant fous !", Il me dit : "On voit bien que vous ne les connaissez pas ! D'abord le fou n'aime pas la marche...", Je lui dis : "Pourquoi ?", Il me dis : "Parce qu'il la rate !", Je lui dis : "Pourtant, j'en vois un qui marche !?", Il me dis : "Oui, c'est un contestataire ! Il en avait assez de courir comme un fou. Alors il a organisé une marche de protestation !", Je lui dis : "Il n'a pas l'air d'être suivi ?", Il me dit : "Si, mais comme tous ceux qui le suivent courent, il est dépassé !", Je lui dis : "Et vous, peut-on savoir ce que vous faîtes dans cette ville ?", Il me dit : "Oui ! Moi j'expédie les affaires courantes. Parce que même ici, les affaires ne marchent pas !", Je lui dis : " Et où courez-vous là ?", Il me dit : "Je cours à la banque !", Je lui dis : "Ah !...Pour y déposer votre argent ?", Il me dit : "Non ! Pour le retirer ! Moi je ne suis pas fou !", Je lui dis : Mais si vous n'êtes pas fou, pourquoi restez-vous dans une ville où tout le monde l'est ?"
Il me dit : "Parce que j'y gagne un argent fou !...C'est moi le banquier !..."

Raymond Devos


Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Pierre M. Boriliens le Lun 19 Juil - 23:57

Très fort ! Et si vrai... Laughing

Pierre M. Boriliens

Messages : 929
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Mar 20 Juil - 0:03

Very Happy on en fait plus des comme ça!

A tort ou à raison

On ne sait jamais qui a raison ou qui a tort. C'est difficile de juger. Moi, j'ai longtemps donné raison à tout le monde. Jusqu'au jour où je me suis aperçu que la plupart des gens à qui je donnais raison avaient tort ! Donc, j'avais raison ! Par conséquent, j'avais tort ! Tort de donner raison à des gens qui avaient le tort de croire qu'ils avaient raison. C'est à dire que moi qui n'avais pas tort, je n'avais aucune raison de ne pas donner tort à des gens qui prétendaient avoir raison alors qu'ils avaient tort ! J'ai raison, non ? Puisqu'ils avaient tort ! Et sans raison, encore ! Là, j'insiste, parce que...moi aussi il arrive que j'ai tort. Mais quand j'ai tort, j'ai mes raisons, que je ne donne pas. Ce serait reconnaître mes torts !!! J'ai raison, non ? Remarquez...il m'arrive de donner raison à des gens qui ont raison aussi. Mais là encore, c'est un tort. C'est comme si je donnais tort à des gens qui ont tort. Il n'y a pas de raison ! En résumé, je crois qu'on a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !

Raymond Devos

Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Pierre M. Boriliens le Mar 20 Juil - 0:34

Arno a écrit: Very Happy on en fait plus des comme ça!

A tort ou à raison

On ne sait jamais qui a raison ou qui a tort. C'est difficile de juger. Moi, j'ai longtemps donné raison à tout le monde. Jusqu'au jour où je me suis aperçu que la plupart des gens à qui je donnais raison avaient tort ! Donc, j'avais raison ! Par conséquent, j'avais tort ! Tort de donner raison à des gens qui avaient le tort de croire qu'ils avaient raison. C'est à dire que moi qui n'avais pas tort, je n'avais aucune raison de ne pas donner tort à des gens qui prétendaient avoir raison alors qu'ils avaient tort ! J'ai raison, non ? Puisqu'ils avaient tort ! Et sans raison, encore ! Là, j'insiste, parce que...moi aussi il arrive que j'ai tort. Mais quand j'ai tort, j'ai mes raisons, que je ne donne pas. Ce serait reconnaître mes torts !!! J'ai raison, non ? Remarquez...il m'arrive de donner raison à des gens qui ont raison aussi. Mais là encore, c'est un tort. C'est comme si je donnais tort à des gens qui ont tort. Il n'y a pas de raison ! En résumé, je crois qu'on a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !

Raymond Devos
Je crois qu'il a raison de croire qu'on a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort ! Ai-je tort ?

Laughing

Pierre M. Boriliens

Messages : 929
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Mar 20 Juil - 1:27

Pierre M. Boriliens a écrit: Ai-je tort ? Laughing
Suspect non, mais c'est pas une raison.... Basketball

Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Mar 20 Juil - 2:05

Fonctionnaire !!!

Un ingénieur, un comptable, un chimiste, un informaticien et un fonctionnaire se vantent d'avoir chacun un chien merveilleux.

Pour le démontrer, l'ingénieur appelle son toutou :
"Racine carrée, montre-nous tes talents !"
Le chien trotte jusqu'à un tableau noir, dessine rapidement un carré, un cercle et un triangle.

Le comptable dit à son chien :
"Actif passif, montre-nous tes compétences !"
Le chien va dans la cuisine, en revient avec une douzaine de biscuits et les range en 3 piles égales de 4 biscuits.

Le chimiste prétend que son chien peut faire mieux :
"Thermomètre, fais ton numéro ! "
Le chien ouvre le frigo, prend un litre de lait, va se procurer un verre de 10 cl dans l'armoire et y verse exactement 8 cl de lait sans en renverser une seule goutte.

L'informaticien pense bien les supplanter tous :
"Disque dur, impressionne-les !"
Le chien s'installe devant l'ordinateur, le fait démarrer, fait partir le programme anti-virus, envoie un email et installe un nouveau jeu.

Les 4 hommes se tournent vers le fonctionnaire et demandent :
"Et ton chien, qu'est-ce qu'il peut faire ?"
"Pause-café, montre-nous tes talents de fonctionnaire !"
Le chien se lève, mange les biscuits, boit le lait, efface tous les fichiers de l'ordinateur, sodomise le chien de l'ingénieur et prétend s'être blessé au dos en le faisant, remplit un formulaire d'accident du travail et prend un congé maladie de six mois.



Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Mer 4 Aoû - 0:07

Le monde vu par les americains


Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  the_oliver_2000 le Mer 4 Aoû - 7:29

Laughing Très bon, et très proche de la réalité je le crains Evil or Very Mad

the_oliver_2000

Messages : 297
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Arno le Sam 7 Aoû - 17:12

L'insécurité n'a pas de limites


Arno

Messages : 356
Date d'inscription : 26/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  kercoz le Mar 17 Aoû - 15:42


kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Nidu Obacac le Jeu 19 Aoû - 13:20

salut!

1er post, 1ère blague: vous savez comment on dit "à sable" en anglais ? ...


"kup" Wink

Nidu Obacac

Messages : 5
Date d'inscription : 19/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Pierre M. Boriliens le Lun 30 Aoû - 22:28

Avis aux spéculateurs !

Les bons conseils quotidiens (mise à jour automatique) des Golden Retriever

lol!

Pierre M. Boriliens

Messages : 929
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  alter egaux le Mar 31 Aoû - 6:22

La fabrique du consentement, par Paul Jorion et Grégory Maklès, cela donne ça (Ranran me rappelle quelqu'un Very Happy ):




avatar
alter egaux

Messages : 609
Date d'inscription : 30/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://transition.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Remundo le Mar 31 Aoû - 8:32

les Latins disaient déjà...

Homo Homini lupus est. study

Plus tard, les Américains ont expliqué aux Russes, "notre système est basé sur l'exploitation de l'Homme par l'Homme"... Idea

Les Russes répliquèrent "chez nous c'est l'inverse".... scratch

P.S. : Alter Egaux, BD très amusante et amenant réflexion sous des apparences... "primaires" ! rabbit
avatar
Remundo

Messages : 334
Date d'inscription : 24/04/2010
Localisation : Clermont Ferrand

Voir le profil de l'utilisateur http://sycomoreen.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Roland le Mar 31 Aoû - 12:34

alter egaux a écrit:La fabrique du consentement, par Paul Jorion et Grégory Maklès, cela donne ça (Ranran me rappelle quelqu'un Very Happy ):


Théoriquement, c'est prévu pour une paire de planches chaque lundi dans les mois qui viennent !
avatar
Roland

Messages : 301
Date d'inscription : 10/05/2010
Localisation : Rennes, 35

Voir le profil de l'utilisateur http://jargonf.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  kercoz le Mar 31 Aoû - 15:09

Le problème de l'humour , c'est que le fait d'etre marrant ne garantit en rien la veracité de l'argumentaire . Au contraire , l'humour porterait plutot a accepter l'argumentaire sous entendu sans le discuter .
Dans le cas présent , on peut tres bien argumenter le fait que la premiere socialisation (pré-agraire), n'entraine que peu ou pas de spécialisation.
La proximité immédiate des individus et l'affect qui en résulte ne me semble pas compatible avec une violence ou une exploitation exacerbée.......du moins pas autant que ne peut le faire un fond de pension americain .
Le premier gain de productivité résultant du passage a la socialisation a permis un gain de quantité et de qualité de prédation, mais surtout a du dégager du "temps" . Ce temps me semble avoir été réutilisé ,en sus des siestes , en production sociales ou productions culturelles structurantes : fètes , cérémonies , jeux , combats, rituels ou autres .
Il faut remarquer que la periode necessaire au passage au groupe , a été tres long . Il a fallu désaffecter l'agressivité intra-spé par des rites . Ca a pris des millénaires et ce n'est pas terminé puisqu'on détricote cet assemblage : on constate que le prix a payer pour ce premier gain de productivité est tres cher .
C'est au stade superieur , lors du passa ge post néolythique , le passage a l'agriculture , qu'il faut trouver le gain de productivité suivant .Il passe par la spécialisation , en vue de civilisation.
Notre problème vient que l'outil de gestion du nouveau gain /spécialisation , est un outil LINEAIRE alors que le précedent restait COMPLEXE, naturel.
J'ai lu récemment une etude qui comparait les systèmes cellulaires . Les cellules en se spécialisant , induisent des corps performant au prix d'une dictature et en deviennent périssables .Les cellules non spécialisées sont éternelles ; elles se divisent et s'auto-reproduisent .
C''est un argument simpliste mais évident : nous augmentons l'entropie en spécialisant les unités pour structurer un système.

Le "consentement " est effectivement un premier deal : j'echange ma liberté et mon agressivité contre petit groupe douillet et structuré .


kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HUMOUR divers (Meme avariés)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum