[FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  alter egaux le Lun 19 Juil - 11:05

Pour démarrer, je pense qu'il est important de comprendre qu'elle est d'une part inévitable :
- réforme de la PAC en 2013,
- agrochimie dominante mais non durable, dépendante des subventions
- bio en forte demande coté consommateur,
- pétrole cher puis PO,
- chomage de masse (fois X d'ici 10 ans).

D'autre part, la liste des réformes agraires au 20 eme siècle est impressionnante, mais pas toujours dans le bon sens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9forme_agraire

Le changement de paradigme actuel va forcer les Etats à rechercher l'autosuffisante alimentaire. Pas l'indépendance, on ne peut y arriver. Mais tendre vers plus d'autonomie, moins de dépendance au fossile.

Bien entendu, Cuba semble un "exemple" en terme d'expérience (on n'est pas là pour discourir sur la démocratie cubaine).

En fin d'émission Terre à Terre "Nourrir la planète", Olivier de Schutter, rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation à l’ONU, cite l'exemple de CUBA pour sa transition d'une agroculture chimique vers une paysannerie faite de petites fermes en biotechnique, avec de bons rendements.

http://terreaterre.ww7.be/nourrir-la-planete.html

Olivier de Schutter a écrit:Le rôle d’un INRA pourrait être d’alerter les gouvernements sur les conséquences à long terme des choix qui sont faits et qui sont souvent dictés par des considérations de court terme et par l’appât que représentent les gains faciles sur les marchés internationaux. Je suis particulièrement inquiet d’un fait. Nous avons développé en Europe depuis les années 30 et dans le monde depuis les années 60 un type d’agriculture industriel extrêmement dépendant de l’énergie fossile. Le gaz pour la fabrication d’engrais, le pesticide qui dépend étroitement du pétrole et nous avons un type d’agriculture qui est fortement mécanisée avec toute cette dépendance vis-à-vis du pétrole. Que va-t-on faire pour réformer cette agriculture, lorsque cette dépendance vis-à-vis de l’énergie fossile sera devenue tout à fait intenable ; ce qui va renchérir le coût des denrées agricoles et qui va créer de véritables révolutions sociales. ?

C’est quelque chose qui concerne le long terme. Il est beaucoup plus facile de s’enfermer dans cette voie et de compenser la destruction des sols dont cette agriculture est responsable par des apports toujours plus importants d’engrais chimiques. L’INRA doit comme d’autres organismes de recherche alerter les gouvernements sur les conséquences de long terme des choix qu’ils font. Le seul pays qui a vraiment fait une révolution dans cette direction d’une agriculture plus durable, c’est – pour des raisons dont il se serait bien passé - c’est Cuba qui en 90 - 91 a été privé de ses possibilités d’avoir accès à des engrais à bas prix qui lui étaient cédés à prix d’amis par l’URSS et qui a dû en très peu de temps opérer une transition vers une agriculture davantage durable, des parcelles plus petites, une mécanisation moins importante et une relocalisation de l’agriculture ; ce sont de plus petites communautés qui ont été responsables de cultiver les champs avec des techniques agro écologiques dont Cuba est une nation pionnière. Cette transition a été difficile à faire, elle a été un succès puisque si la production a chuté en 92 – 93, en 96 Cuba avait une production agricole supérieure à ses niveaux de la fin des années 80. Donc on peut le faire mais il vaut mieux le faire dans des conditions qui se préparent que d’attendre un choc comme celui que Cuba a connu

L'agriculture cubaine a fait 2 réformes agraires structurantes :
- 1959 : plans prioritaires de la plateforme révolutionnaire (on aime ou on n'aime pas, là n'est pas la question) : Presque toutes les grandes propriétés furent saisies par l'INRA (Institut national pour la réforme agraire), avec un plafond de 67 hectares.
- 1990 : nouvelle réforme agraire imposé par le contexte international (chute de l'URSS) pour une conversion vers le bio. Les rendements ont été rattrapé au niveau des années 80, 5 ans après le début de la réforme.
Ce qui veut dire qu'il faut minimum 5 ans pour faire une telle réforme, prise un peu au pied du mur.
avatar
alter egaux

Messages : 609
Date d'inscription : 30/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://transition.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  Falco le Lun 19 Juil - 11:40

On peut aussi se poser la question pour la Belgique. Une réforme agraire est-elle possible ? Ma foi, elle est nécessaire, voire vitale mais existe-t-il des politiciens européens qui voient plus loin que le bout de leur ré-élection ? D'un point de vue européen, quel que soit le problème, on voit comment cela marche. Tous les états essaient d'en tirer du bénéfice, au détriment d'une solution globale. Pas d'espoir de ce côté là donc.

Je ne crois pas que l'on puisse réformer à grande échelle car trop d'obligation ou trop de dépendance à des lobbies divers. Je crois que des entités locales doivent prendre leur destin en main et agir en conséquence. La demande en produits biologiques explose, oui, mais je ne pense pas que le bio est une solution d'avenir. Le but du bio reste quand même la rentabilité, même si les intrans sont naturels. D'un point de vue environnemental, le bio n'est pas non plus une solution car les intrans naturels qui entrent en culture ont appauvri les lieux desquels ils ont été tirés. Je crois fort en la "permaculture". Cela ne se limite pas à une méthode agricole, mais le principe est de travailler avec la nature et non contre elle. Il y a possibilité de re-créer de la biodiversité. Sur une large échelle, je ne pense pas que cela soit rentable (toujours cette même notion de rentabilité Evil or Very Mad ), mais en local, voire à titre personnel, je crois que cela peut aider à l'autonomie alimentaire de nos citoyens. Du moins pour les campagnes, car pour les villes, le problème est autre.

Je ne crois pas que la réforme agraire se mettra un jour sur pied. Je crois plutôt que l'agriculture traditionnelle va nous laisser tomber brutalement et qu'il faudra au pied levé, trouver des solutions. Trop tard, malheureusement.
avatar
Falco

Messages : 10
Date d'inscription : 04/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  alter egaux le Lun 19 Juil - 11:44

Je ne comprend pas pourquoi tu opposes permaculture et bio ?
Pour ce qui est d'une réforme agraire en France, il est effectivement corrélé à l'élection présidentielle de 2012. Mais pas seulement. Les régions et les communes ont leur mot à dire.
En travaillant sur le foncier (car c'est le probléme n°1), les lignes peuvent bouger.
avatar
alter egaux

Messages : 609
Date d'inscription : 30/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://transition.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  Falco le Lun 19 Juil - 12:04

alter egaux a écrit:Je ne comprend pas pourquoi tu opposes permaculture et bio ?
.

Pour moi, l'agriculture faite dans le respect de la permaculture est supérieure au bio. En bio, la dépendance dans l'énergie fossile est encore très forte, ne fut-ce que pour faire fonctionner les machines agricoles. Des engrais naturels sont permis, le travail de la terre est encore lourd et des cultures de type monocultures, même bio, appauvrissent quand même le sol. Il est possible de trouver des fruits non de saison en hiver, pas conciliable avec l'empreinte carbone. A petite échelle, je crois que l'agriculture naturelle de type Lespinasse ou Fukuoka représente l'avenir de l'agriculture. La seule question étant : est-il possible de faire cela sur une large échelle ?

Pour moi, il y a trois types d'agriculture actuellement :

- l'agriculture industrielle
- l'agriculture bio qui est préférable à l'industrielle
- l'agriculture en biodynamie qui à mon sens est supérieure à la bio et se rapproche le plus de la permaculture.

Mais bon, le bio est un grand débat.
avatar
Falco

Messages : 10
Date d'inscription : 04/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  alter egaux le Lun 19 Juil - 13:00

ok. En fait, quand je parle du bio, j'y met toutes les techniques associées :
- le travail du sol,
- les luttes biologiques,
- le compost,
- les bio-associations,
et toutes les techniques associées (etc...).
Vu la cata que cela va être, on va pas jouer au con et écarter la permaculture, c'est évident. Etre antiproductiviste ne veut pas dire être borné : on peut souhaiter une certaine productivité au bio, considérant non connaissance actuelle.
avatar
alter egaux

Messages : 609
Date d'inscription : 30/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://transition.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  kercoz le Lun 19 Juil - 13:39

Je me permet de glisser les "BRF" que vous oubliez ds vos listes .
Je suis pres a argumenter sur les avantages du ligneux sur les herbacés en terme de quialité-quantité d'humus.

Ne pas oublier que sur un impact PO , avec petrole/gaz cher , on obtient :

-Plus d'engrais ou tres cher (80% du prix du NPK est du gaz)
-plus beaucoup de fumier ou de lisier , puisque plus de la moitié des fourragers proviennent des ameriques (accords Pisani) et malgres celà ,71% de nos surfaces sont consacrées a l'animal.....Notre Bilan calorique est actuellement négatif.

-Nous sommes sensés etre le grenier de l'europe!
Il nous reste , dixit Bourguignon :
-les couches culottes (boues urbaines)
-Les BRF

Pour les BRF qui sont une chance inesperee de remonter le niveau du sol , nous sommes en concurence avec :
-le bois chauffage (pelettes , granulés et autres cochonneries obtenus souvent , comme en bretagne avec du bois peu lignifié , donc mauvais carburant mais goptimum pour les mycéliums)
-Le bois energie pour faire rouler les bagnoles (moins obscène qu'avec du blé , non ?)

On nous habitue au bois ethanol a dose homeopatique, en en fourguant 3 à 5 % ds les pompes , il faudrait vraiment lutter contre ces saloperies ......par affichettes ou meme par action plus violentes : imposer des pompes sans ethanol et graisser , saboter les autres .


kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  alter egaux le Lun 19 Juil - 13:53

kercoz a écrit:-Nous sommes sensés etre le grenier de l'europe!
Il nous reste , dixit Bourguignon :
-les couches culottes (boues urbaines)
-Les BRF
Je vois un kercoz en forme aujourd'hui ! Cela fait plaisir. Very Happy
Ok, je veux bien un fil comparant les techniques (avantages inconvénients), mais sur un autre fil, genre : "Technique bio, l'ultime comparatif" ou "Quelle technique bio et pour quoi faire".
avatar
alter egaux

Messages : 609
Date d'inscription : 30/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://transition.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  kercoz le Lun 19 Juil - 18:55

alter egaux a écrit:
kercoz a écrit:-Nous sommes sensés etre le grenier de l'europe!
Il nous reste , dixit Bourguignon :
-les couches culottes (boues urbaines)
-Les BRF
Je vois un kercoz en forme aujourd'hui ! Cela fait plaisir. Very Happy
Ok, je veux bien un fil comparant les techniques (avantages inconvénients), mais sur un autre fil, genre : "Technique bio, l'ultime comparatif" ou "Quelle technique bio et pour quoi faire".
Boef , pas trop la forme ...fait trop chaud ... Des Bidochons piscine en tole , crane rasés ..4x4 ..qui font un max de bruit comme nouveaux voisins .. Déprimant plutot .
Ce qu'on peut mettre en lumiere (l'exergue étant occupée), c'est la relation nourriture / énergie a divers niveaux .
Aussi bien en intrans qu'en production ........ Ce qui renforce la résolution de nos problèmes par des probas de solutions sociétales plutot malodorantes .
Qd on jardine , on constate en ces putains de "beaux jours de mes deux" , que la difficultée est autant la flotte que l'humus et l'agradation des sols .
La parcellisation xreme resoud les probèmes . Un individus peut en nourrir 4 ou 5 de façon manuelle , sans animaux , si l'eau n'est pas trop loin , m....mais les grandes plaines fertiles , sans moteur , c'es hard a traiter a la façon romaine.
Je pense que les derniers littres et les derniers amperes devront s'y consacrer....... Il faudra peut etre égorger ceux qui voudront sauvegarder une "élite" moderniste ....c'est la vie !

kercoz

Messages : 965
Date d'inscription : 24/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FRANCE] Une réforme agraire est elle possible ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum